Un VD bien particulier, un ami aussi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un VD bien particulier, un ami aussi

Message  Admin le Lun 15 Sep - 19:19

Par ce post je donne la parole à un voisin bien sympa et un ami qui roule à VD certes mais je vous laisse avec son récit, vous comprendrez mieux pourquoi je l'admire.

bonjour Jean Paul:

Voila la copie du récit de ma préparation pour la LH. Il était initialement destinée à un site de diabétiques "qui bougent". Mais tu peux le mettre en ligne cela reste adapté à tous... à suivre le récit de mon épopée...



Cette année c'est donc la bonne! Après des années de rêves sans vraiment m'en donner les moyens, j'ai repris le cyclisme sur route avec pour objectif cette fameuse cyclotouriste: Levallois - Honfleur: 208kms.

J'ai toujours plus ou moins roulé en vélo: de grandes randonnées quand j'avais 18-20ans (Paris-Bretagne; Paris-Allemagne; Tours de Corse), de petites sorties hebdos entre 25 et 30 ans (beaucoup de présence au travail) et depuis 5 ans je roule en VTT en club l'hiver et sur route l'été.

Cette année donc j'ai poussé les sorties en longueur et en rythme. 35 à 40km en VTT et 80 puis 100 et 130km sur route cet été à des moyennes de 27km/h. Pour les initiés cela peu paraître dans la norme mais en plus de mon diabète (je suis sous insuline depuis 20 ans), j'ai un handicape à la jambe droite qui est sous développé musculairement et sans articulation de cheville. J'ai passé mon adolescence entre hôpital et rééducation. Je profite aujourd'hui des résultats du travail du professeur Jean Judet aujourd'hui décédé mais qui m'a permis d'arriver là alors que d'autres avaient simplement dit à mes parents que je ne marcherais jamais...

Pour commencer sérieusement sur la route j'ai investis dans un bon vélo alu-carbone, mais surtout le mieux adapté possible à ma morphologie (pas facile de trouver la bonne taille de cadre vu que je ne suis pas symétriques au niveau des jambes et par déformation du dos...)

J'ai ensuite roulé "seul" (pas de routier dans le club) en mai, juin et juillet sur des cyclotouristes locales. Je finissais mes premiers parcourt de 80kms épuisé avec une moyenne de 23km/h... ridicule...

Au bout de 2 mois après m'être accroché à tous les pelotons roulant un peu au dessus de mes moyens, j'ai fini par terminer les 80km à 27km/h de moyenne.

En août j'ai rejoint un club de routiers. Encore une claque: la moyenne d'age est de près de 60 ans et je n'arrive pas à les suivre! Bon eux ils ne sont ni diabétiques, ni handicapé et ils roulent 2 à 3 fois par semaines depuis la retraite et bien avant pour la plupart...

Aujourd'hui je tiens des parcourt de 120 km à des moyennes de 27 à 28km/h, a condition de rester à l'abri du vent dans le peloton... Je ne peux pas me venter que la progression se soit faite sans douleurs... J'ai fini tous les parcourt mais certain après de bonnes hypos ou de gros coup de barres à ne plus pouvoir descendre du vélo.

Par contre je récupère avec une bonne nuit et presque sans courbatures alors qu'étant plus jeune il me fallais plusieurs jours pour me remettre d'une grosse épopée.

J'ai aussi trouvé les bons produits et pris un rythme d'alimentation qui me facilite la digestion pendant l'effort, alors que les années passées j'avais des difficultés à digérer l'alimentation répété. Je roule 4 à 5h chaque dimanche.

Voila ce que j'utilise pour 4h soit un peu plus de 100km:

Insuline lantus la veille au soir: 10u au lieu de 18u, avec un peu plus de rapide.

Au réveil:
- la moitié de mes doses habituelles d' insuline rapide.
- Un bol de chocolat au lait Poulain.
- 2 tartines de pain de mie-beurre-confiture (ce n'est probablement
pas l'idéal)

Par contre comme je me réveille déjà plus sucré que d'étude (entre 1.6g et 2.5g et que je diminue la rapide, je dois débuté l'effort rapidement pour ne pas être en grosse hyper)

Pour 4h d'effort ou 120km: 1L soit 2 bidons de grenadine (ou mieux, mais cher: Isostar)
1 puis 2 comprimés de dextrose/h. (2 idéalement avant une côte ou après si parcourt inconnu)
1 pattes de fruit au bout de 40km
1 barres de céréales aux fruits au bout de 60 à 70km.
1 autres pattes de fruit vers les 80à 90km.

Le midi des pattes ou purée de pommes de terres et toute la journée de l'eau ou du jus d'orange selon les variations de ma glycémie.

Bon, pour la cyclo de 208km, je vais devoir adapter un rythme de pédalage plus faible (le miens quoi...) et m'y tenir. Je pense ne pas m'injecter de lantus et gérer uniquement avec de la rapide a petites doses: le départ est prévu entre 6h et 7h du matin (comme d'habitude) mais je vais arriver au mieux à 17h (habituellement 11h ou 12h) donc pas question de doser l'après midi comme si je regardais les JO à la télé...

J'avoue que pour cette épreuve je regrette la pompe à insuline facile à ajuster.

Coté technique:

Pas question de sac à dos donc: une sacoche de selle avec:
- une chambre a air,
- un kit rustines-démontes pneus
- mon tel portable
- le lecteur de glycémie
- une boite de bandelettes + 3 lancettes (pas d'autopiceur: pas assez
de place; j'ai pris l'habitude de le faire à la main en ses occasions)
- un outil multifonction.
- un spray de ventoline (à oui je suis aussi hasmatique)

Dans les poches du maillots:
- mes papiers: dont carte de diabétique, carte vitale, carte bleue,
carte de groupe sanguin, licence de vélo. (le tout sous vide)
- un stylo de rapide (il ne rentre pas dans la sacoche)
- 20 pastilles de dextroses
- 6 à 8 pattes de fruits
- 2 ou 3 sachets prés dosés d'Isostar pour remplir mes bidons au
ravitaillements
- Un anti crampes? je ne m'y connais pas, il faut que je me renseigne!

Je ne pense pas prendre de sucres lents étant donné qu'il y a 3 ravitaillement dont un repas complet. J'ai la liste des produits mis a disposition: classiques pour l'épreuve: pain d'épice, fruits secs...et pour le midi salades de pattes, taboulet...


Date de l'épreuve le 13 septembre.


Stéphane

" L' urgent est fait,
L' impossible est en cours,
Pour les miracles prévoir un délai. "



Dernière édition par Admin le Mer 17 Sep - 20:33, édité 2 fois
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 366
Date d'inscription : 22/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://roulezdifferent.ephpbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un VD bien particulier, un ami aussi

Message  Admin le Lun 15 Sep - 19:21

Voila le récit de la journée. En pièce jointes la photo du brevet 200km. A suivre le dossier de l'épreuve et des photos de moi sur le parcourt (ou au moins à l'arrivée)...


Bonjour à tous et merci a ceux qui m'ont encouragés et conseillé pour cette cyclotouriste.

J'ai réalisé les 208km en moins de 10h avec 8h20 passées sur le vélo et donc à une moyenne de 25.1km/h: nettement plus que mes prévisions...


Très beau temps (incroyable!). Le froid et le brouillard des 2 premières heures ont laissées place à un beau soleil, accompagné d'un vent de 3/4 face régulier mais plutôt faible.

Une super organisation malgré plus de 2700 participants! 10min d'attente au départ pour recevoir les plaques de cadre et le carnet de route. A 6h45 je quittais Levallois Perret avec les premiers partant.

Insuline: 0u de lantus la veille au soir (au lieu de 18u). Un peu plus de rapide que d'habitude au dîner. Réveil à 5h30 avec 2g: 3u de rapide pour le petit déjeuné (2u de moins que d'habitude): chocolat chaud et pain beurré. Glycémie pendant le parcourt: 1.5g à 2g tout le temps hormis avant le repas: 0.75g. J'ai donc passé toute la journée avec 3u d'insuline, sans lantus et sans monter au dessus de 2g...

Voila le résumé du parcourt:

Je ne prends rien de plus que mon petit déjeuné avant de partir pour ne pas être trop haut en glycémie et ne pas injecter de l'insuline qui agirait trop pendant l'effort. Dès le départ nous attaquons par la cote de Surènes: pas extrême mais longue surtout a froid et dans le froid: env 10°: je suis en cuissard court, avec maillot manches courtes, manchettes et coupe vent). Je commence à boire 2 gorgées d'hydra endurance (décathlon) tous les 5 km ce que je ferais tout au long du parcourt. Je ne forcerais jamais pour ne pas me "griller" mais emmené par un groupe, j'arrive au premier ravitaillement à Thoiry
(45km) à 25km/h de moyenne en ayant absorbé 1 pastille de dextrose. glycémie à 1.8g. Je mange un pain au lait en pointant et c'est repartit.

13h30 arrivé au 2ième ravito (116km): j'ai mangé 4 pastilles de dextrose pendant cette portion. je ne voulais pas arriver trop sucré avant le repas pour injecter le minium d'insuline et ne pas risqué l'hypo en fin de parcourt. a 0.75g je décide de ne pas injecter d'insuline du tout... 35 min de queue pour pointer et récupérer le panier repas dans une bonne ambiance: je m'attendais à
plus long: distribuer 2700 repas ce n'est pas rien! Je mange calmement: rôti de porc, taboulé, un bon morceau de pain avec une vache qui rie et 2 dannettes au chocolat, le tout avec 33cl de powered (ou quelque chose comme ça: boisson bleue couleur canard VC, au goût plutôt agréable contenant 17g de sucre pour les 33cl). Je repars tranquillement après 1h30 d'arrêt. Une bonne cote dès le départ. pendant 2 heures mon estomac manifeste son mécontentement à cet effort de digestion pendant l'effort.

Finalement tout rentre dans l'ordre et me sentant bien, j'accroche des groupe tenant un bon rythme. Je pensais les laissés partir dans les cotés (avec une jambe droite peu efficace je monte a mon rythme
utilisant même parfois mon petit plateau: je suis en triple avec 30/40/50), mais finalement personne ne monte comme une fusée a part quelque clubs hors catégorie qui étaient probablement déjà arrivé...

Arrivée au dernier ravito: 171km. 1.5g. 24km/h de moyenne. Je pointe et repars: il y a une longue queue au ravitaillement; moi j'ai ce qu'il me faut, je me contente de remplir mon bidon à un robinet et a y reverser une dose d'Hydra endurance. Reste 46 km: pas de crampe ni douleurs je n'ai pas forcé pour l'instant. J'accroche un groupe qui roule entre 28 et 35km/h, je monte les dernières cotes facilement. env 2 pastilles de dextrose par heures.

J'arrive à honfleurs à 16h45 fatigué mais pas exténué comme je m'y attendais. Il faut avoué que je suis presque déçu: je m'attendais à souffrir d'avantage!

Coté vélos couchés, j'en ai vu me passer pas mal... J'avoue que je les admire de rouler au ras du sol au milieu des 2008 cyclistes... Pour moi qui n'y connais rien je les ai trouvés très (trop) rapides en descentes et peu a l'aise au niveau de l'équilibre en côte mais je ne suis pas forcement tombé sur de pros... Différentes machines avec des roues allant de 20 pouces à 700cm. J'ai été étonné par la vitesse d'une demoiselle avec des roue de 20 pouces qui m'a passé comme une flèche au 3/4 du parcourt?


Bon, ben, c'est clair: une bonne préparation, une bonne organisation et beaucoup de chance avec la météo, il n'en faut pas plus pour réussir nos défis en plein air...

Bon, ben maintenant il faut trouver autre chose... J'ai quelques idées: Rock d'Azur en VTT, Paris Nice sur route ou quelques autres belles épreuves en Bourgogne, Ardèche...

Stéphane


" L' urgent est fait,
L' impossible est en cours,
Pour les miracles prévoir un délai. "

avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 366
Date d'inscription : 22/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://roulezdifferent.ephpbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum